Ma démarche artistique

« L’art est à la société ce que la médecine est à l’Homme. »

Mon chemin de création croisé avec mon expérience de thérapeute m’a portée à me questionner sur « ce qui soigne » dans l’œuvre ou le processus artistique. 

L’art renouvelle la société, anticipe ou prépare ses mutations futures par des procédés mystérieux, presque chamaniques. 

L’art transforme, met en mouvement, créé des liens, donne du sens dans la société à laquelle il appartient. Ce sont aussi les périodes que traverse une personne au cours d’un processus thérapeutique.

Je voyage et, en Casamance, je découvre l’existence des objets qui soignent. Les talismans africains sont des associations plastiques parfois étonnantes et on leur attribue des pouvoirs miraculeux.

J’installe mon atelier d’artiste successivement chez plusieurs guérisseurs traditionnels, faiseurs d’objets symboles. Je prends du temps pour les accompagner, observer et questionner. Leur pratique est intimement lié au monde de la forêt. Mon univers créatif s’en trouve inspiré. Créer me met en relation avec la nature.

J’ai besoin de longues promenades en forêt, de manipuler des matériaux bruts, de frayer avec les éléments comme le feu, l’eau, la terre… Je découvre la forge de M’lomp (Sénégal). C’est un atelier du feu et du fer, et également un lieu sacré où les gens viennent pour se soigner. Je m’y installe pour travailler la terre et y cuire mes pièces. 

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :